08 mars 2009

l'IRA-véritable revendique l'attaque contre une caserne britannique

Deux soldats ont été tués dans une attaque à l'arme à feu contre une base de l'armée britannique en Irlande du Nord, a indiqué la police. Quatre autres personnes, dont deux militaires, ont été grièvement blessées.

L'attaque a eu lieu à l'état-major du génie à Masserene, dans le comté d'Antrim, au nord-ouest de Belfast. Quelque 30 à 40 coups de feu auraient été tirés.

Le député unioniste Jeffrey Donaldson a déclaré à la BBC que des hommes armés de mitraillettes avaient sans doute pénétré dans la caserne en se faisant passer pour des livreurs de pizza.

"Cela rappelle terriblement les conséquences du terrorisme. On a eu cela dans le passé et personne voulait que cela arrive de nouveau en Irlande du Nord", a-t-il ajouté.

L'Ulster a connu 30 ans de violences confessionnelles entre les républicains catholiques de l'Armée républicaine irlandaise (IRA) et les paramilitaires unionistes protestants qui ont fait 3500 morts environ de 1969 à 1998. Ces "troubles" ont pris fin avec les accords de paix de 1998, dits du Vendredi saint.

Mais des groupes dissidents se sont formés et la province reste le théâtre de violences sporadiques. En janvier, une bombe a été désamorcée à Castlewellan, une ville située à 50 kilomètres au sud de Belfast. Un groupe républicain dissident en a revendiqué la responsabilité.

La fusillade survient en pleine polémique sur l'éventuel retour en Irlande du Nord des forces spéciales britanniques chargées de réunir des renseignements sur la mouvance républicaine dissidente.

LONDRES - L'IRA-véritable, branche dissidente de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), a revendiqué dimanche auprès d'un quotidien de Dublin l'attaque contre une caserne britannique en Irlande du Nord, qui a causé la mort de deux soldats, a annoncé le journal.

Suzanne Breen, journaliste au quotidien irlandais The Sunday Tribune, a expliqué à la chaîne de télévision britannique BBC avoir reçu un appel d'un homme qui a revendiqué l'attaque au nom de la brigade South Antrim de l'IRA-véritable.

Il a usé du mot de code destiné à authentifier ce type de message. "Il n'a présenté aucune excuse pour avoir attaqué les soldats britanniques à la base de Massereene et les hommes qui leur livraient des pizzas", a-t-elle indiqué.

L'homme a qualifié les livreurs de pizzas, pris sous le feu des assaillants en même temps que les soldats à leur arrivée à la base, de "collaborateurs" avec la Couronne britannique, a précisé Mme Breen.

"Il a dit que des détails supplémentaires sur l'attaque seraient fournis dans les jours à venir", a-t-elle ajouté.

Depuis l'attaque samedi soir, les différents groupes républicains dissidents, opposés au processus de paix et à l'origine d'une recrudescence de la violence dans la province ces derniers mois, étaient pointés du doigt.

L'IRA-véritable, né en octobre 1997 d'une scission avec l'Armée républicaine irlandaise (IRA), est le plus important de ces groupes. Il s'est fait connaître en commettant le 15 août 1998 l'attentat d'Omagh, le plus sanglant en trente ans de conflit avec 29 morts.

L'IRA, la principale milice catholique d'Irlande du Nord, a renoncé à la violence et démantelé son arsenal en 2005.

Samedi soir, des hommes lourdement armés ont attaqué le quartier général d'un régiment du génie à Massereene, dans le comté d'Antrim, à environ 25 km au nord-ouest de Belfast.

Le ministère britannique de la Défense a confirmé le décès de deux soldats. La police nord-irlandaise (PSNI) a précisé que quatre personnes - deux militaires et deux livreurs de pizzas - avaient été blessées. L'une d'entre elles est dans un état critique.

Posté par Sisco à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur l'IRA-véritable revendique l'attaque contre une caserne britannique

Nouveau commentaire